Composée de trois projections de grandes dimensions entourant le spectateur, l’œuvre diffuse des images captées lors d’une compétition de « Derby démolition » – une activité qui consiste en une arène d’autos tamponneuses pour adultes où l’objectif est la destruction des voitures adverses. Assise, dans les estrades en plein soleil, une foule attentive semble aussi absorbée par le spectacle que désabusée, dans l’attente d’un événement exceptionnel qui saura traverser le filtre de leur passivité. La violence des impacts perçus en temps réel est contrebalancée par la bande sonore résultant de la modulation des sons ambiants captés durant les prises de vue. Aux grognements des moteurs évoquant des cris de bêtes succède une pièce musicale contemporaine pour cordes dont les sonorités minimalistes et plaintives ajoutent au pathos des scènes. Le temps paraît suspendu, ralenti, et on sent moins la fébrilité et l’excitation des concurrents que la langueur et l’inertie des observateurs témoins du combat. Une impression de vide due à la futilité de la dépense destructive à laquelle on assiste, fascinés malgré nous, persiste.


Issue à l’origine d’une activité qui se veut ludique et festive, DERBY met néanmoins en place une atmosphère aux couleurs de drame existentiel; en rendant palpable notre distance face aux images, l’œuvre nous amène à prendre conscience des façades, des écrans qui autorisent notre passivité devant les violences quotidiennes.


Anne-Marie St-Jean Aubre

DERBY (2011) Installation vidéo

7 min, HD

Diffusion:


ANTHOLOGY FILM ARCHIVES, NYC, 2015

(single screen version)

CENTRE CLARK, Montréal, 2012

FICFA, Moncton, 2012

GALERIE ESPACE F, Matane, 2011

Presse:


CANADIAN ART, oct 2012

LE DEVOIR, sept 2012

UN SHOW DE MOT’ARTS, sept 2012